Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Liens sur vignettes ci-dessous










 Retour...



 

Quand Salice applique la théorie de l'évolution

Darwin avait démontré que la fonction crée l'organe. L'équipementier italien montre qu'elle génère aussi des produits utiles qui instaurent des univers cohérents dans l'habitat, en s'adaptant aux besoins de chacun. Son nouveau showroom français en décline des exemples convaincants.

 

Installé dans la fameuse zone d'activité Sofia Antipolis près d'Antibes (Alpes-Maritimes), ce nouvel espace a été inauguré officiellement les 18 et 19 juin dernier, en présence de Massimo Salice, Pdg de l’entreprise italienne d’équipements ergonomiques pour le mobilier, et d’Éric Tiberghien, gérant de la filiale française. Les deux dirigeants ont accueilli une trentaine de participants, composés de fabricants de cuisine et de mobilier, de distributeurs et de cuisinistes, dans une ambiance à la fois conviviale et distinguée, les menant sur les rives et les flots de la Méditerranée dans des lieux renommés d'hébergement et de dégustation.

 

Leur meilleure découverte à titre professionnel a toutefois été celle des nouveaux bâtiments du concepteur de solutions ergonomiques bien connu dans le secteur de l'ameublement. Bâtiments au pluriel, car le site de la filiale française compte un stock important de 1200 m2 comprenant quelque 800 palettes sur lesquelles transitent plusieurs dizaines de milliers de produits, qui constituent 80 % des demandes des clients variés de la société. La fréquence de rotation dans l'entrepôt est ainsi aussi élevée que les délais de livraison assurés sont courts. « Ce bâtiment applique l'idée du fondateur de l'entreprise, Arturo Salice qui, il y a près de 40 ans déjà, entendait adosser son développement sur une qualité de services en termes de disponibilité des produits et de délais rapides de livraisons, au travers d'une proximité avec nos clients » rappelle Éric Tiberghien avant de préciser l'avantage utilitaire de ce bâtiment :  « durant ces 2 jours, nous avons pu montrer à nos partenaires les outils de personnalisation que nous mettons en œuvre, tels que l’ensachage individuel des commandes et la découpe puis l’assemblage personnalisés de nos portes escamotables afin de les livrer sur mesure. »  

 

Attenant à l'entrepôt, mais aussi aux bureaux de l'équipe de la filiale française, le nouveau showroom de Salice sert lui aussi d'outil de formation et d'information pour les forces de vente des distributeurs de l'entreprise, comme pour les agenceurs utilisant ses divers produits. Ainsi peuvent-ils en toute liberté les manipuler, apprécier leur qualité de mouvements mais aussi de finition et de traitement de surface, ceci dans les toutes les familles de produits proposées par la firme transalpine et qui sont destinées aux différents univers de l'habitat, de la cuisine au salon, et du dressing à la salle de bains en passant par le bureau. Dans un cadre agréable et soigné de 200 m2, coiffé d’une belle coupole laissant voir le ciel d’azur de la Côte du même nom, huit îlots d’ensembles de mobilier constituent autant d'étapes dans ce « parcours de véritable expérience mais aussi d’expérimentation » dont profiteront également les industriels.  

                                                                           

Excessories : le sens poussé du détail fonctionnel

Parmi les produits phares se distingue la gamme Excessories qui a été lancée lors du salon Interzum en mai dernier. Destinée aujourd'hui au dressing, cette gamme de solutions concrètes d’aménagements sera à trme développée pour les différentes pièces de l'habitat, en y adaptant spécifiquement les éléments constitutifs (coulisses, tablettes, tc.) afin de leur conférer la meilleure fonctionnalité. Des designers renommés seront de leur côté chargés de leur conférer la personnalité la plus remarquable au travers de lignes inédites.  Ce sens poussé du détail fonctionnel est manifeste lorsqu'on feuillette le catalogue de la première série Excessories de Salice qui compte une centaine de références dont, par exemple, une dizaine de cintres différents. Cette variété s'inscrit dans une stratégie répondant à une vision pertinente du marché. « Les acteurs de la filière de l'habitat, et de la cuisine en particulier, s'accordent à déplorer une uniformisation de l’offre qui pénalise leur discours de séduction auprès des consommateurs en mal de personnalisation de leur intérieur. Nous apportons des réponses concrètes à cette problématique, en complétant nos gammes naturelles de charnières et systèmes de relevant par des produits de complément (tablettes, systèmes d'éclairage, etc.) et des ustensiles qui composent des univers cohérents et uniques à la fois dans chaque habitat. »

 

L'équipementier italien interprète dans le monde de l'habitat moderne ce que Darwin avait défini en biologie avec la théorie - principe avéré en fait - de l'évolution des espèces. Selon cette dernière, la fonction crée l'organe. C’est ainsi en sortant des océans originels que les poissons primitifs ont vu progressivement leurs nageoires se muer en pattes et leurs branchies en poumons, leur permettant de devenir des amphibiens à la façon du pionnier Tiktaalik il y a 375 millions d’années afin de s'adapter à son nouvel environnement. De la même manière, chez Salice, la fonction crée des produits qui doivent y répondre de manière optimale en s'adaptant aux nouveaux besoins de leur marché de destination, et qui créent des univers de vie quotidienne à part entière. De fait, si l’histoire de l’entreprise italienne ne remonte pas au lointain dévonien, elle entend toutefois participer activement à celle des foyers d'aujourd'hui et de demain.  

 

Jérôme Alberola   



Liens sur vignettes ci-dessous