Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Liens sur vignettes ci-dessous










 Retour...



 

Les cuisinistes encore premiers au premier

… trimestre 2019. Ils « caracolent encore en tête en termes de progression des ventes sur le marché de l’ameublement », comme le souligne la dernière note de conjoncture de l’Ipéa. Pour l’institut, leur succès est dû au développent d’un marché de renouvellement du parc de cuisines intégrées déjà en place, ce qui leur permet de résister aux aléas des mises en chantier. Contrairement à la grande distribution…

 

Les années se suivent et se ressemblent pour les spécialistes cuisine qui caracolent encore en tête en termes de progression des ventes sur le marché. Ils continuent le travail entamé ces dernières années et restent au contact du consommateur via des communications multiples aussi bien sur les réseaux sociaux que par des offres commerciales régulières.

 

La différence est d’ailleurs flagrante sur le segment de la cuisine entre leurs performances et celles du reste de la distribution. Au fil des mois, certains spécialistes affichent régulièrement des croissances à deux chiffres et développent un marché de renouvellement du parc de cuisines intégrées déjà en place, ce qui leur permet de résister aux aléas des mises en chantier alors que de nombreuses enseignes de la grande distribution, qui restent sur une logique d’équipement, peinent à maintenir leurs ventes.

 

Si les spécialistes cuisine continuent sur ce rythme, il y a encore de fortes chances pour que ce soit le circuit qui enregistre la meilleure progression du marché en fin d’année.

 

Grande distribution en ameublement : une croissance contrastée

Si l’année 2018 aura été marquée par un recul d’activité sur le circuit, les trois premiers mois de l’année 2019 lui permettent de renouer avec la croissance, et ce malgré la disparition d’un de ses acteurs historiques. Les clients de cet acteur se sont répartis pour une grande partie d’entre eux sur les enseignes restantes, ce qui leur permet pour bon nombre d’entre elles de développer leurs ventes grâce à cette nouvelle clientèle.

 

Sur le premier trimestre, les bonnes performances ne sont toutefois pas au rendez-vous sur toutes les familles de produits. Certains segments comme la cuisine ou certaines familles du meublant peinent à redémarrer.

 

Source : Ipéa



Liens sur vignettes ci-dessous