Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Liens sur vignettes ci-dessous












 Retour...



 

 

C’est du propre !

Ou comment cela l’est devenu sans se mouiller les mains dans la cuisine, grâce au développement du lave-vaisselle devenu incontournable et intégrable dans les foyers français. Car le meilleur compagnon des ménages est celui qui élimine les clivages. Une saga contée par le Gifam. 

 

Et cette saga remonte à 1912, avec l’invention d’une certaine Madame Labrousse ? qui remporte alors le concours Lépine avec son appareil dont le principe est d’utiliser la chaleur et la projection d'eau pour laver la vaisselle. La libération de la femme n’est toutefois pas (encore) engagée (alors que celle des poilus va se restreindre considérablement deux ans plus tard sans qu’ils s’engagent). Il faudra ainsi attendre 1960 pour que le lave-vaisselle tout automatique fasse son entrée sur le marché français, mais là encore de manière timide, voire confidentielle.

 

Les années 1980 changent la donne, avec l’augmentation considérable du taux d’activité professionnelle des femmes françaises. Le lave-vaisselle se diffuse alors à grande échelle. Par un classique rapport de cause à effet réciproque, les grands fabricants d’électroménager investissent ce nouveau marché et multiplient les innovations pour répondre aux besoins des ménages et des cuisines modernes : modèles compacts, 45 ou 60 cm, intégrables, avec tiroir à couverts, etc. Microprocesseurs et capteurs commencent à être intégrés dans les nouveaux appareils amorçant une amélioration dans la précision des consommations d’énergie et d’eau. Les fabricants entreprennent de réduire le niveau sonore de leurs appareils, afin de répondre aux nouveaux besoins de confort acoustique de la cuisine ouverte sur le séjour.

 

Le taux d’équipement du lave-vaisselle reste pourtant relativement faible dans l’Hexagone. Souvent considéré comme un bien non nécessaire pour les célibataires, les couples sans enfants et les personnes âgées, il équipe seulement 34% des ménages en 1996 alors que 94% possèdent un lave-linge. L’apparition de l’étiquette énergie en l’an 2000 commence à convaincre les réticents, séduits par les performances des appareils et leur faible niveau sonore. Les progrès dans ce domaine vont se poursuivre et aujourd’hui, les lave-vaisselle sont si silencieux que certains fabricants ont dû ajouter un indicateur visuel sur leurs appareils pour informer l'utilisateur qu'un lavage est en cours !

 

L’autre vecteur de progrès au cours des années 2000 est la réduction de la consommation d’eau, critère important lors de l’achat pour des consommateurs français de plus en plus concernés par la protection des ressources naturelles. Ainsi, en 2008, le Gifam publie une étude effectuée par le laboratoire indépendant Eurofins montrant que l’utilisation d’un lave-vaisselle permet d’économiser de 35 à 90 litres d’eau pour une même quantité de couverts et d’ustensiles par rapport à un lavage à la main ! Le message passe bien : dix ans plus tard, ce sont 1,6 million de lave-vaisselle qui ont été vendus en France pour la seule année 2018, 66 % des foyers étant désormais équipés. La dernière évolution concerne la connectivité. De nombreuses marques proposent ainsi des gammes de lave-vaisselle qui apportent de nouvelles fonctionnalités au consommateur : information sur la consommation d’eau et d’électricité, aide au diagnostic de réparation à distance, conseils d’entretien, etc.

 

J.B



Liens sur vignettes ci-dessous