Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Cliquer sur les logos pour en savoir plus












 Retour...



 

Dyson aspire à devenir constructeur automobile

Connue pour avoir promu l’aspirateur sans sac au rang d’innovation révolutionnaire, la firme anglaise annonce son projet de lancement de véhicules électriques. Nouvelle preuve de la convergence entre l’électro et l’auto.

 

Certes, ni la presse automobile ni celle de l’électroménager n’y ont consacré leurs unes, mais l’information a toutefois été relayée dans l’océan d’information qu’est Internet.  On apprenait donc le 15 février sur le site dédié aux nouvelles technologies generation-nt.com que, « fort d’un investissement de 2 milliards de livres (2,25 milliards d’euros), James Dyson, fondateur et dirigeant du groupe éponyme (…) entend bien secouer le marché des véhicules comme il l'a fait pour les accessoires électriques de la maison. »

Lire la suite de l’article en cliquant sur le visuel ci-dessous 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La veille, c’est le site d’informations caradisiac.com consacré à l’automobile qui annonçait que « Dyson part littéralement de zéro pour produire ses premiers véhicules électriques (…) le premier modèle devant voir le jour d’ici 2020. Dyson ne devrait en revanche pas pouvoir utiliser de batteries spéciales "solid-state". Le nouveau constructeur resterait sur des batteries plus classiques au lithium, au moins dans un premier temps. »

Lire la suite de l’article en cliquant sur le visuel ci-dessous 

 

Nul besoin d’être grand clerc, on peut penser que Dyson se donnera les moyens pour mener ce développement industriel. Le 1er mars, la firme a en effet publié ses résultats annuels, révélant un chiffre d’affaires en progression de 40% à 3,5 milliards de livres, (environ 4 milliards d’euros) pour un bénéfice opérationnel en très forte croissance également, établi à 905 millions d’euros (+27%). 

 



Cliquer sur les logos pour en savoir plus