Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Cliquer sur les logos pour en savoir plus












 Retour...



Next125 ne perd pas le nord, au contraire !

La jeune marque premium allemande de cuisine a conquis la terre lilloise avec l’ouverture d’un magasin par Pierre Laforge qui a quitté l’enseigne Perene pour « proposer en toute liberté une offre compétitive, vectrice de différenciation et de valorisation. »  

 

Culture Cuisine : Quel est en bref votre parcours ?

Pierre Laforge : « Agé de 47 ans, je suis issu d’une famille active dans l’ameublement depuis 3 générations, et j’ai commencé ma carrière en travaillant avec mon père et mon frère. En développant la cuisine sous une forme initiale de corner en 1995, je me suis pris de passion pour cette univers spécifique tant en termes de produits que de services exigeants et personnalisé, de la conception à la pose. C’est pourquoi, en 2008, j’ai monté dans le cadre de l’affaire familiale un premier magasin distribuant les produits de la marque Perene. J’ai conservé le même fournisseur lorsque j’ai ouvert mon propre point de vente deux ans plus tard à Béthune, puis un second à Lille en 2013 qui est ensuite devenu le principal, puis le seul magasin de ma société, où je viens de changer de marque de référencement.             

 

Culture Cuisine : Quitter l’enseigne Perene, marque du n°2 français de la production de cuisines n’a pas dû être une décision prise à la légère. Qu’est-ce qui vous a motivé ?

Pierre Laforge : Cela a été en effet une décision longtemps mûrie, parce que ce fabricant était resté mon seul fournisseur depuis mes débuts en 1995, lorsque je référençais ses gammes sous le nom d’alors de Savoisienne du Meuble. J’ai donc eu un attachement particulier avec le groupe Fournier. Mais j’ai considéré que l’évolution récente des modèles de Perene ne correspondait plus à mes attentes, ni à celles de mes clients. Certes, le positionnement général de la marque restait en adéquation avec l’emplacement de mon magasin et avec la typologie des acheteurs potentiels de cuisines premium à Lille, mais cela ne suffit plus aujourd’hui avec le développement d’une concurrence m’obligeant  à être plus compétitif sur ma zone de chalandise.

 

Culture Cuisine : Pourquoi avez-vous décidé de référencer la jeune marque allemande de cuisines premium next125 ?

Pierre Laforge : Là encore, ce choix a été le fruit d’une longue réflexion cet automne. Avant de me décider, j’ai contacté plusieurs fabricants, principalement allemands car ils ont une excellente réputation de rigueur, comme je l’avais déjà précisé dans votre magazine d’information Culture Cuisine (notre article Avantage perçu des cuisines made in… à lire ici). Certains sont distribués en franchise, d’autres en no name. D’autres enfin laissent aux cuisinistes la liberté d’exprimer leur vision et leur façon de faire, tant en termes de créativité de conception que de méthodes de vente, ceci tout en leur conférant leur identité de marque à laquelle le magasin peut être identifié par les consommateurs. C’est ce qui m’a séduit chez next125, ainsi que son offre produit, dans sa largeur, son positionnement de prix pertinent et son image. Les modèles sont bien conçus, originaux et sont le fruit d’une approche innovante se traduisant dans l’esthétique générale, les coloris et  les aménagements de meubles qui permettent de proposer un offre vectrice de différenciation et de valorisation pour moi comme pour mes clients. Le dynamisme de next125 est sensible lorsqu’on voit ses créations, comme lorsqu’on échange avec ses responsables. Tout cela justifie sa dénomination de jeune marque allemande de cuisine premium. »

 

Propos recueillis par Jérôme Alberola

 



Cliquer sur les logos pour en savoir plus