Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Cliquer sur les logos pour en savoir plus












 Retour...



En avril, les cuisinistes tissent le meilleur fil

A défaut de faire mentir le dicton météorologique, ils se sont inscrits à contre-courant de la tendance baissière de l’ameublement, voire de la consommation générale des ménages.

 

C’est sans surprise au vu de la performance d’avril 2016 que le marché du meuble s’inscrit en recul sur le mois d’avril 2017 avec un repli de 5,4% qui met en évidence des résultats assez erratiques depuis le début de l’année d’un mois à l’autre, mais aussi d’une enseigne à l’autre. Si les spécialistes cuisine réalisent encore de belles performances pour certains d’entre eux, ce n’est pas le cas des enseignes de l’ameublement milieu de gamme, voire de la grande distribution ameublement qui affiche des résultats en deçà de ses standards habituels sur ce mois d’avril et plus généralement sur ce début d’année.

 

En cumul, le résultat du mois d’avril fait repasser le marché de l’ameublement dans son ensemble sous la ligne de flottaison avec un recul d’activité de 0,6% sur les quatre premiers mois. Ce repli de consommation est toutefois généralisé comme le montrent les chiffres de l’Insee via une consommation des ménages en recul de 0,4% sur le premier trimestre 2017. Malgré un référentiel 2016 beaucoup plus faible (- 3,7%), il est difficile d’imaginer une franche reprise des ventes sur le mois de mai, dont l’activité est plutôt en creux depuis 2013 et oscille entre recul et stagnation des ventes sur les quatre dernières années. On abondera dans le sens de cette conclusion de l’Ipea en rappelant que, débuté par les élections présidentielles plombées par une campagne peu encline au dynamisme, ce joli mois de mai 2017 a été marqué par une météo peu propice à arpenter les rayons des magasins, et par une succession de jours fériés et autres ponts conduisant nos compatriotes sur des rivages ensoleillés ou de vertes cimes. Mais là encore, on peut penser que la cuisine équipée a su bien s’accommoder de ces aléas climatiques...    

 
 

 

 



Cliquer sur les logos pour en savoir plus