Culture Cuisine
Culture Cuisine
login
 


Cliquer sur les logos pour en savoir plus
















 Retour...



Remède radical contre l’obsolescence ou vengeance programmée ?

Une entreprise de déménagement propose à ses clients de se défouler en fracassant machines à laver, réfrigérateurs et mobiliers à coups de masse. Avec un avantage économique assumé.  

 

Les cinéphiles se souviennent de cette scène désopilante et hallucinante, dans le film Bernie d’Albert Dupontel, dans laquelle un couple en froid se livre une bataille furieuse à coup d’appareils ménagers (gros et petits, branchés ou non, histoire de satisfaire tous les goûts), d’où les deux belligérants finissent assommés de fatigue et d’horions. Dans le même genre, mais cette fois, dans la vraie vie (« I.R.L », comme dans disent les djeunes connectés et anglophones, pour « In Real Life »), une entreprise bretonne de déménagement, sise précisément à Noyal-Châtillon-sur-Seiche près de Rennes, propose à ses clients de se livrer à la même débauche électrodomestique, en fracassant machines à laver ou cuisinières à coups de batte de base-ball, des réfrigérateurs à coups de masse mais aussi des mobiliers à coups de marteau. Les candidats sont équipés de casque pour ne pas se blesser et laisser libre cours à leur ire revancharde, causée par des linges ou vaisselles mal lavés, des nourritures mal  cuites ou conservées, ou des meubles branlants.        

 

Tous ces objets du sain défoulement de la société post-moderne sont hors d’usage et donc destinée à la casse. Leur destruction, par ce procédé quelque peu insolite, permet au patron de l’entreprise de réduire ses charges de déchetterie. Ce dernier souligne d’ailleurs que les éléments réutilisables ou réparables à peu de frais sont enlevés préalablement. Mieux encore : afin de démontrer peut-être que la création peut naître du chaos, et que la créativité se libère une fois l’esprit apaisé, les séances de démolition sont appelées à être suivie, pour les destructeurs inspirés, d’ateliers « reconstruction », permettant de donner une nouvelle vie inerte mais artistique, en mosaïque ou peinture, à ces compagnons en bois et métal du quotidien.   

 

Explications sur le site de France Bleu en cliquant sur la photo ci-dessus et vidéo sur la photo ci-contre.      

 



Cliquer sur les logos pour en savoir plus